La fête se déroule le premier dimanche qui suit le 10 novembre, jour de la mort de saint Léon le Grand.

La fête se déroule le premier dimanche qui suit le 10 novembre, jour de la mort de saint Léon le Grand. Les fidèles se ressemblent devant l’église de Saint-Laurent, dans le quartier Saint-Jean. À l’intérieur de l’église, les statues de saint Léon et saint Roch, son coadjuteur, sont posées sur des supports dans une chapelle sur la droite de l’autel. Des porteurs d’origine sperlongaine prennent les statues et les sortent de l’église. Les chevaliers de Saint-Lazare ouvrent le cortège suivis par la présidente du comité de la fête qui porte un drapeau français d’un côté et italien de l’autre (à l’intérieur duquel il y a une image de saint Léon), et ensuite par les statues et le clergé. Le son des cloches se mêle à celui de la fanfare jusqu’à l’arrivée des statues sur le parvis de l’église donnant sur le port. Le prêtre rappelle l’origine de la fête et son lien avec la communauté sperlongaine et procède ensuite à la bénédiction de la mer, de la ville, des bateaux de pêcheurs. Une procession, ouverte par une fanfare, défile dès l’église Saint-Laurent à travers les rues du quartier Saint-Jean jusqu'à la cathédrale de la Major. La procession s’arrête sur la place en face de Notre-Dame de la Garde et reprend son parcours. Les chevaliers de Saint-Lazare suivent les statues et précèdent les fidèles. Depuis 2008, ils participent à la procession pour honorer saint-Lazare dont la relique est conservée à l’intérieur de la cathédrale. Une messe est célébrée dans la cathédrale et suivie d’un apéritif organisé par le comité des fêtes.

En Savoir +

Generated from Wikidata