La Boule Carrée se joue comme la pétanque: par équipes de deux, trois ou quatre.

La Boule Carrée se joue comme la pétanque: par équipes de deux, trois ou quatre. Une équipe en affronte une autre. Chaque joueur est muni de trois "boules", une "triplette". Ce sont des cubes en bois de 9 à 10 centimètres de côté. Le jeu comprend également un cube en bois plus petit, de 3 à 4 centimètres de côté : le titchon, strace ou petit. On trace en début de partie un carré de 40 à 60 centimètres de côté d'où les participants devront jouer sans en sortir. Le titchon est lancé en début de partie à une distance de 7 à 11 mètres. Les joueurs vont ensuite lancer leurs boules une à une en essayant de les placer au plus proche du but. C'est l'équipe qui est la plus éloignée qui joue et laisse son tour quand elle a réussi à placer une boule. Si une équipe a joué toutes ses boules sans parvenir à prendre le point, l'autre équipe peut alors jouer les boules qui lui restent et tenter de se rajouter des points.
La boule carrée comporte toutefois des variantes: Dans certains concours, notamment à Veynes, le joueur a la possibilité de "s'allonger" sur le sol. Il s'appuie sur sa main vacante, bras tendu. Cela lui permet de mieux évaluer le terrain. Certaines variantes permettent aussi de s'aider d'obstacles, du rebond, pour atteindre le but.
Pour expliquer ce qui fait l’attrait du jeu et sa diffusion, on peut dire que la boule carrée est un jeu au sens premier du terme, entendu comme fait pour jouer, pour se divertir. Du fait de la trajectoire aléatoire des boules, l'esprit de compétition est très relatif, et c'est davantage le spectacle et "l'affrontement psychologique" qui est de mise. Alors que dans le concours de pétanque, on peut trouver des experts, qui vont de concours en concours pour remporter trophées et récompenses, la boule carrée offre à chacun sa chance. Il n'y est généralement pas question d'argent, ce qui est même souvent un principe pour les organisateurs.
C'est le cas pour le concours de la "repu" un quartier de Gap, mais encore à la fête de l'ayes au village de Villard saint pancrace dans les Hautes-Alpes, où le maire, qui créa le concours voici 30 ans, déclare l'avoir fait avant tout pour éviter d'avoir un jeu où il soit trop question d'argent et de compétition. Le comité des fêtes de Veynes tient également a conserver cet aspect. Toutefois cette thèse vérifiée dans le département d'origine du jeu (apparemment) , les Hautes-Alpes , ne l'est plus dans les départements du Var et des Alpes-Maritimes, sur le bord de mer, où il est souvent question de récompenses monétarisées. Par exemple pour le championnat du monde de boule carrée de Cagnes-sur-Mer ou encore pour celui du village de Sigale. En revanche les concours continuent à s'adresser à un public venu avant tout pour se détendre et rigoler.
Contrairement à la pétanque qui répond à une tradition précise et à des normes, la boule carrée laisse les joueurs plus libres. Même si le village de Veynes d'où semble venir le jeu tient à affirmer des règles "carrées", le mouvement de la boule défie la régularité et invite plutôt à sourire. Ces aspects semblent empêcher la boule d'être appropriée et rendent la diffusion plus facile.
Le jeu devient alors davantage un prétexte à se rassembler et à s'amuser, voire faire la fête pour les concours plus ouverts. Le manque de sérieux étant de mise, ce sont les relations qui comptent. Selon les lieux où se pratiquent le jeu et le type de populations qui s'y rendent, on trouve différentes attitudes allant de la nonchalance à l'exubérance.
On peut sans doute considérer la boule carrée comme un reflet caricatural de la boule "ronde". Elle a pu permettre de se libérer de certains aspects de la pétanque (compétition, argent, sérieux), de se démarquer par rapport à un jeu traditionnel répandu et prégnant -donc de se faire remarquer et faire parler de soi-, et d’offrir une occasion de se rassembler.

Description du concours : La "repu", un quartier de Gap

C'est une fête de quartier dans le centre de Gap, sur la place de la république, un lieu représentatif de l'esprit gapençais, berceau de la ville. Ce sont les voisins, les veynois, qui ont transmis leur discipline.
Le choix de la boule carrée semble être encore ici pratique, puisque l'on joue sur une place bétonnée, terrain peu propice à la pétanque. C'est aussi comme nous l'avons vu plus haut pour rassembler, passer un bon moment ensemble, éviter la compétition entre les participants qui sont en grande majorité des gens du quartier; une grande famille.
On peut aussi dire que ce choix est à la fois une volonté de se démarquer et de s'affirmer comme haut-alpins. En effet, le jeu est haut-alpin, mais à la fois, on n'y joue que dans quelques localités particulières. Le concours fait donc parler de la place et vaut annuellement un article dans le journal du pays, le Dauphiné.
Les personnes qui viennent jouer paraissent ainsi venir davantage pour montrer leur appartenance au quartier que pour un réel intéressement au jeu. Néanmoins c'est bien la boule carrée qui perdure, qui joue son rôle.

Programme

Début des inscriptions à 8h30. Ensuite commencent les parties. Les équipes font deux parties le matin. À 12h, l'association organise un repas qui compte environ 70 personnes. Sont essentiellement présents des gens du quartier. Après le repas on reprend les boules pour la troisième et dernière partie qui désignera le vainqueur.
Une fois le concours terminé les participants boivent ensemble un pot qui peut durer plus ou moins longtemps.

Cubes de bois numérotés, de 10 centimètres de côté.
Un petit cube de bois de trois centimètres de côté.
Une craie pour marquer l'emplacement quand le terrain est bétonné (comme c'est le cas pour le concours de "la repu mon quartier").

Matériaux en bois dense.
Boule fabriquée par des artisans locaux, par les organisateurs ou par les participants eux-mêmes.
La boule carrée est facile à fabriquer. Elle peut facilement être personnalisée.

L'association offre des tee-shirts à tous les participants ainsi que d'autres objets : porte clé, housse de téléphone...
L'association tient à ne rien vendre.
Les boules peuvent parfois être prêtées ou données. Les boules carrées que possèdent l'association la repu mon quartier ont été offerte par le comité des fêtes de Veynes.

Place de la république. C'est une place bétonnée où se tient un marché hebdomadaire. Elle est entourée de platanes, on trouve de nombreux commerces.
La boule carrée contrairement à la pétanque qui se joue de préférence sur un terrain de boules, peut se jouer sur un terrain en pente, accidenté ou encore en béton sans que ça n'influe sur le jeu. C'est aussi cette flexibilité vis à vis du terrain qui la rend attractive. L'origine du jeu semble être du fait de cette souplesse: il s’est créé dans les villes et villages qui sont en pente.

Des membres du comité des fêtes de Veynes se rendent tous les ans à un festival de jeux traditionnels à Aix les bains. Ils tiennent pendant trois jours, les 19, 20 et 21 juillet, un stand où ils expliquent et transmettent la pratique de la boule carrée. Les règles de la boule carrée étant les mêmes qu’à la pétanque le jeu est facile à expliquer.
Le comité des fêtes possède des boules carrées qu'il prête aux participants des concours, à d'autres associations, aux curieux. Dans sa démarche de promotion du jeu, le comité invite les gens à fabriquer eux-mêmes leurs boules.
Certains lieux bénéficient de plus d’appui médiatique que d’autres. Le concours de Cagnes-sur-Mer dans les Alpes-Maritimes, créé il y a 30 ans, a toujours été l’objet d’une importante communication; son emplacement dans une zone très touristique est un avantage pour son développement et explique en partie son succès.

Les premières traces de boules carrées datent de 1935 à Veynes. Un concours fut alors organisé par le comité des fêtes de la municipalité. De nombreuses histoires circulent sur l'origine du jeu; la plus plausible est qu'il ait été inventé par les Veynois du fait de leurs difficultés à trouver un terrain plane. Le jeu connut un certain succès par sa simplicité, son accessibilité et son originalité. Il s'est essentiellement diffusé dans les Hautes-Alpes et sur la côte méditerranéenne dans les départements des Alpes-Maritimes et du Var. On connait ainsi à Cagnes-sur-Mer un concours depuis 30 ans, le championnat du monde de boule carrée, auquel participaient en 2010 trois cent cinquante joueurs. On trouve également des concours dans d'autres régions de France (Bretagne, Normandie, Auvergne, Rhône-Alpes) mais aussi en Belgique, dans la ville de Suxy qui organise un concours depuis cinq ans et comptait en 2010 cent vingt participants.

Le concours dont il est ici question, "la repu mon quartier", existe depuis 14 ans. Les créateurs gapençais ont été inspirés par les voisins veynois.

Actualisation de la pratique ou du lieu

Les participants du concours de "la repu mon quartier" jouent aux boules carrées sans ajouter d'élément "moderne" ou nouveau. Néanmoins, des travaux sont prévus sur la place où se tient le concours annuel et l‘on compte ajouter pour cette fête un mât de cocagne qui sera une activité de plus.
L’actualisation de la pratique est plus visible sur la côte, dans les stations de ski des Alpes ou encore en Belgique. Ici les manifestations sont fréquemment "branchées", s'adressent souvent aux touristes, mais aussi aux jeunes. Il y est parfois question de déguisement, d'alcool, de musique à connotation moderne. On voit, par exemple à Pierlat, une manifestation Ibiza party avec DJ ou l'on organise un concours de boule carrée.

Liste de villes et villages qui organisent des concours de boule carrée

En Provence-Alpes-Côte-D'azur

- Hautes-Alpes : Veynes : Jardin public, 25/06 - Existence de rencontres hebdomadaires jusqu'en 2008 où participaient jusqu'à 80 équipes (doublette) et d'un championnat du monde de boules carrées, annuel ; La roche des Arnaud: Col des roux, 11/07 ; Gap: place de la République, Fête de la repu mon quartier (depuis 14 ans) 17/07 ; Manteyer: Station de Ceûze; fête votive de Manteyer, 16/07 ; La Joue du loup: Place des argousiers, 18/07 ; Super Dévoluy: Front de neige, 19/07 ; Villard Saint Pancrace: fête des ayes (depuis 30 ans), 07/08 ; La Bréole: Fête communale, 13/08 au 15/08

- Alpes de Hautes Provence : Volonne : Centre-ville, (depuis 3 ans) 16/08

- Alpes-Maritimes : Roquebrune Cap Martin: Fête de la Saint Louis, 08/11 ; Sigale: La calade (depuis 2 ans), 19/06 ; Antibes: Le safranier, Fête nationale (depuis 11 ans), 14/07 ; Pierlat: Ibiza party, 15/07 ; La Turbie: 07/08 ; Eze: fête patronale, 08/08 ; Saint Martin Vésubie: 12/08 ; Puget Rostang, 14/08 ; Cagnes sur mer: Haut de cagnes, Championnat du monde de boules carrées (depuis 32 ans), 22/08 au 23/08 ; Gilette: 29/08.

- Var : Saint Raphaël: concours interplanétaire de boule carrée, 16/06 ; Levens: organisé par comité des fêtes, 20/08.

En Rhône Alpes

- Loire : Panissieres, fête de la Saint Jean, 24/06.

- Ain : Guéreins, stade, 25/06.

- Haute-Savoie : Seynod, Place de l'hôtel de ville, 05/08.

En Auvergne et Bourgogne

- Puy de Dôme : Clermont-Ferrand, Rue forosand, 28/06.

- Saône et Loire : Autun, Quartier haut (depuis 1993), 20/08 et 21/08

- Yonne : Cornant, Le brin de zinc (bar), 20/09

En Normandie et Bretagne

- Morbihan : St Laurent sur Oust, Bar "le Tono du Village", 27/07 ; Saint Aignan, Les festifolies, 24/09

- Mayenne : Azé, Les teppes Saint Martin, 05/08

- Finistère : Le Relecq-Kerhuon, un dimanche en famille sur la cale, 12/11

En Belgique

- Suxy, Championnat de Belgique de Pétanque à Boules Carrées (depuis 5 ans), 05/07

- Affiches pour les concours

- Reportage télévisé : TF1, Journal de 13h, 1995 ; France 3, 1987.

- Des membres du comité des fêtes de Veynes se rendent tous les ans à un festival de jeux traditionnels à Vals les bains. Ils tiennent pendant trois jours, les 18, 19 et 20 juillet, un stand où ils expliquent et transmettent la pratique de la boule carrée.

La boule carrée semble être devenue un élément de l'identité haut-alpine. Le responsable du comité des fêtes de Veynes considère la boule carrée comme un élément constitutif de l'identité Veynoise. On retrouve dans les articles de presse cette considération de la boule carrée comme élément culturel haut alpin.

Presse 

- Le Dauphiné libéré,

- Nice Matin,

- La Provence

Site Internet  

En se déplaçant à Aix-les-Bains pour le promouvoir, les membres du comité des fêtes de Veynes préservent le jeu et sa pratique.

Personne(s) rencontrée(s)

- Marcel Isnard, président de l’association "la repu mon quartier"

- Jean-Paul Gros, responsable du comité des fêtes de Veynes

Localisation (région, département, municipalité)

Hautes-Alpes, Gap (05)

Adresse : Place de la République
Ville : Gap
Code postal : 05 000

Téléphone : 04 92 51 79 20
Adresse de courriel : boulescarrees@lavache.com

Dates et lieu(x) de l’enquête : Gap, 16 juillet 2010
Date de la fiche d’inventaire : 07 août 2011
Nom de l'enquêteur ou des enquêteurs : Mickaël Boyer
Nom du rédacteur de la fiche : Mickaël Boyer
Source des photos : Jean-Paul Gros, Agnès Braisaz (journaliste au Dauphiné libéré), Mickaël Boyer

N° d'inventaire Ministère Culture : 2011_67717_INV_PCI_FRANCE_00144
Identifiant ARK : ark:/67717/nvhdhrrvswvk2bl

Comment contribuer à l'inventaire : la méthode : http://pcilab-new.huma-num.fr/contribuer
Accéder à la fiche sur Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Boules_carrees

Generated from Wikidata